3_Bannière-CEG(1900x460)

Filaction : le 1er service de la Marketplace MEG

Annoncé à Londres en novembre dernier, le partenariat entre RCA et Filaction vient de se concrétiser par l’intégration, dans le module Facturation, de la possibilité de recourir au recouvrement de créances de façon automatisée.

Cette intégration constitue le 1er service de la Marketplace disponible dans MEG. Il va permettre aux cabinets de proposer à leurs clients un nouveau service à forte valeur ajoutée.

Patrice COSTARD, Directeur Général de Filaction et Benoit CAPELLE, Chef de marché Logiciels chez RCA, nous expliquent ce partenariat.

CEG : Parlez-nous de Filaction ?

Patrice COSTARD : « Filaction est une filiale du Crédit Mutuel-CIC spécialisée dans le recouvrement de créances impayées. Nous agissons sur le territoire national auprès de grandes et moyennes entreprises et souhaitons proposer notre savoir-faire aux professionnels qui connaissent régulièrement des problèmes d’impayés. »

CEG : Comment est venue l’idée de ce partenariat ?

Benoît CAPELLE : « Aujourd’hui, la gestion du poste clients, notamment la relance pour se faire payer, est toujours quelque chose de compliqué pour les TPE. Les entreprises préfèrent se consacrer à leur activité principale que de s’occuper du recouvrement. Et les TPE ne savent pas toujours vers qui se retourner dans le cas d’impayés. Elles hésitent toujours à contacter une société de recouvrement ou un huissier. Il nous est paru évident de prolonger les fonctions du module Facturation de MEG vers le recouvrement de créances.
Nous avons contacté Filaction sur le conseil de cabinets d’expertise comptable utilisateurs de leurs services. »

Patrice COSTARD : « En effet, quelques cabinets travaillent directement avec nous. Après avoir eu des échanges avec RCA et découvert leur plateforme collaborative MEG, il nous a paru évident de travailler ensemble.
Grâce à ce partenariat, nous cherchons avant tout à conjuguer 2 éléments au profit des entreprises utilisatrices de MEG : d’un côté le recensement rapide des impayés et de l’autre côté une transmission aisée de ces créances à Filaction qui met en œuvre ses procédures de recouvrement. »

CEG : Quel est l’avantage de ce nouveau service ?

Patrice COSTARD : « Grâce à l’intégration de la procédure de recouvrement directement dans le module Facturation, cela permet de délester les entreprises de tâches chronophages qui n’ont habituellement pas toujours de résultat très convaincant.
Le fait de recourir à Filaction est un gage de professionnalisme, d’efficacité dans la démarche et aussi de conseil si des procédures judiciaires doivent être envisagées.
Cela permet ainsi au client de se concentrer sur son cœur de métier. »

CEG : Comment fonctionne ce service ?

Benoît CAPELLE : « Le cabinet, après avoir signé un contrat avec Filaction, va pouvoir activer le service auprès de ses clients.
Le fonctionnement est alors très simple : d’un simple clic, le cabinet ou son client va sélectionner les créances en retard qui seront alors immédiatement transmises à Filaction. Tous les jours, une remontée d’information sera effectuée permettant de suivre l’évolution du traitement des dossier, depuis l’envoi du premier courrier jusqu’à la fin de la procédure.
Tout cela aura lieu dans une seule et même interface : le module Facturation de MEG. »

Patrice COSTARD : « Les retards de paiement sont la source de nombreuses difficultés financières dans les TPE. C’est même la principale raison de faillite.
En matière de recouvrement d’impayés, il faut agir vite. Nos procédures nous amènent à contacter le débiteur par divers médias, à différents moments, afin de faire un état de la situation et envisager aussitôt les moyens pour parvenir au paiement des sommes dues, en privilégiant la négociation, mais en n’occultant pas la possibilité de recours judiciaire dans certains cas. »

CEG : Que va apporter cette nouvelle fonctionnalité ?

Benoît CAPELLE : « Aujourd’hui, les cabinets d’expertise comptable sont confrontés à une érosion de leur marge sur les activités comptables. Face à cela, ils doivent trouver de nouveaux relais de croissance. Ces relais vont se trouver dans les nouveaux services qu’ils vont pouvoir proposer à leurs clients TPE.  En effet, la TPE est consommatrice de services pour lesquels elle y voit un intérêt immédiat. La gestion du poste clients avec la partie recouvrement de créances entre tout à fait dans ce cadre car la valeur ajoutée pour l’entreprise est très forte avec un retour immédiat : pris à temps, le recouvrement permet à l’entreprise de diminuer son risque d’impayé et l’impact sur sa trésorerie est positif. »

CEG : Comment faciliter l’utilisation de ce module ?

Benoît CAPELLE : « Pour pouvoir proposer ce service à leurs clients, les collaborateurs doivent pouvoir analyser en temps réel l’évolution des créances de leurs clients, notamment les créances qui présentent un retard de paiement. En effet, le recouvrement doit être fait le plus tôt possible pour être efficace. Pour faciliter cette analyse, nous allons proposer dans les prochaine semaine une nouvelle console de supervision. Grâce à des alertes que le collaborateur pourra placer sur ses dossiers, il verra de façon automatique quels sont les clients qui ont des retards de paiement. Dans un 1er temps, cela lui permettra d’identifier les entreprises susceptibles de souscrire au service de recouvrement. Ensuite, les entreprises seront surveillées et le collaborateur sera averti quand des créances seront en retard : il pourra alors faire le nécessaire pour les envoyer à Filaction et ainsi accélérer le recouvrement de créance chez ses clients. Lors de la journée d’échanges du 6 décembre prochain, nous vous présenterons la méthode qui vous aidera au déploiement de ce nouveau service. »

Informations additionnelles pour cet article

02 octobre 2018 Priscilla BOILEAU ,